mardi , 28 mars 2023
<span style='text-decoration: underline;'>Douze nouvelles contaminations enregistrées hier</span>:<br><span style='color:red;'>L’Algérie compte 72 cas confirmés de coronavirus et 6 décès </span>

Douze nouvelles contaminations enregistrées hier:
L’Algérie compte 72 cas confirmés de coronavirus et 6 décès 

Les mesures préventives à l’échelle de l’individu demeurent nécessaires et importantes, et viendront conforter les décisions annoncées avant-hier, par le président de la République à l’effet d’influer sur la progression de l’épidémie.

L’Algérie a enregistré hier, 12 nouveaux cas du coronavirus. Un autre décès a également été constaté, portant le nombre de morts du Covid-19 à 6 personnes, sur un nombre de cas confirmés, se montant à 72 malades. C’est ce qu’a révélé le ministère de la Santé dans un communiqué rendu public. Concernant les nouveaux cas, le département de Benbouzid, informe qu’il s’agit de «4 cas dans la wilaya d’Alger, 4 cas dans la wilaya de Blida, un cas dans la wilaya de Bejaia, un cas dans la wilaya de Skikda, un cas dans la wilaya de Tizi-Ouzou et un cas dans la wilaya de Médéa». Cette dernière wilaya vient allonger la liste des régions touchées par le coronavirus. Ceci, complique quelque peu le travail des épidémiologistes dont l’enquête «se poursuit pour retrouver et identifier toutes les personnes contactées». Ce travail important pour remonter la chaîne de contamination, va s’avérer dans peu de temps inutile en cas d’explosion du nombre de malades. Cette perspective est quasi-certaine, puisque tous les pays qui ont précédé l’Algérie, ont connu des courbes comparables. Il reste que l’Algérie peut contrôler l’ampleur de la contagion. C’est pour cela que le dispositif de veille et d’alerte mis en place, «demeure en vigueur et la mobilisation des équipes de santé reste à son plus haut niveau», rappelle le ministère de la Santé qui insiste dans son communiqué sur le «strict respect» des mesures préventives décidées: «se laver les mains à l’eau et au savon liquide, ou par friction avec solution hydro-alcoolique et en cas de toux ou d’éternuement, se couvrir la bouche et le nez avec le pli du coude ou un mouchoir en papier à usage unique, s’en débarrasser immédiatement après l’utilisation et se laver les mains».
Ces mesures préventives à l’échelle de l’individu demeurent nécessaires et importantes, et viendront conforter les décisions annoncées avant-hier, par le président de la République à l’effet d’influer sur la progression de l’épidémie. En effet, le chef de l’Etat qui a affirmé que l’Etat était assez solide pour faire face à l’épidémie, a annoncé la fermeture des mosquées, en plus des autres établissements déjà interdits de fréquentation par les citoyens. Le président Tebboune a également tranquillisé les Algériens quant à la disponibilité de matériel médical, notamment des lits de réanimation. Le scénario italien qui inquiète beaucoup de professionnels de la santé en Algérie, devra être à tout prix évité et c’est visiblement l’objectif des plus hautes autorités du pays.
L’un des effets néfastes du coronavirus aura certainement été le comportement criminel de certains commerçants et grossistes qui n’ont pas attendu pour doubler, voire tripler les prix de certains produits de large consommation. Le ministère du Commerce qui a installé, hier, une commission de veille chargée de «prévoir et d’anticiper les cas pouvant induire une perturbation de l’approvisionnement du marché, de prendre en charge toutes les dispositions et de mettre en place tous les mécanismes à même d’assurer un approvisionnement normal des citoyens», compte frapper d’une main de fer, tout spéculateur. Cette commission a également pour mission de «proposer les mesures d’urgence en cette conjoncture pour stabiliser le marché», indique un communiqué du département de Kamel Rezig.
Dans le même registre du contrôle des prix, les pharmaciens officiant à travers le territoire national, ont été saisis par le Conseil national de leur Ordre afin de respecter les procédures commerciales en matière de prix, s’agissant notamment des produits fortement sollicités, conséquemment à l’apparition des cas d’infection au coronavirus en Algérie. Dans un communiqué rendu public par ledit Ordre, les pharmaciens sont ainsi convié au «respect des procédures commerciales en matière de prix», citant notamment ceux des gels hydro-alcooliques, des masques et autres gants, tout en «veillant à la qualité des produits proposés et s’assurant de la fiabilité de leurs provenances», note un communiqué de l’ordre des pharmaciens.
On retiendra qu’au niveau mondial, la pandémie a déjà fait au moins 7.873 morts dans le monde depuis son apparition en décembre. Plus de 194.000 cas d’infection ont été dénombrés dans 150 pays et territoires depuis le début de l’épidémie.
Ce nombre de cas diagnostiqués, ne reflète toutefois qu’imparfaitement la réalité, un grand nombre de pays ne testant désormais plus que les cas nécessitant une prise en charge hospitalière. Depuis le comptage réalisé la veille à 17h00 GMT, 60 nouveaux décès et 4.321 nouveaux cas ont été recensés dans le monde. La Chine (sans les territoires de Hong Kong et Macao), où l’épidémie s’est déclarée fin décembre, a dénombré au total 80.894 cas, dont 3.237 décès et 69.601 guérisons. 13 nouveaux cas et 11 nouveaux décès ont été annoncés entre mardi et hier.
Nadera Belkacemi