mardi , 21 mars 2023
<span style='text-decoration: underline;'>Après deux mois de gel en raison du Covid-19 </span>:<br><span style='color:red;'>Les hôpitaux reprendront progressivement leurs missions habituelles </span>

Après deux mois de gel en raison du Covid-19 :
Les hôpitaux reprendront progressivement leurs missions habituelles 

Plusieurs patients dont des cas urgents ont été impactés à cause de l’arrêt du travail dans certains services médicaux. En effet, beaucoup de pathologies à l’image du diabète, de l’hypertension ou encore de cardiopathie ont été mises en marge, pour permettre une gestion optimale de l’épidémie du Covid-19.

La pression sur les structures hospitalières du pays a nettement baissé ces derniers jours. Le constat a été fait par les praticiens de la santé publique, comme par les autorités centrales du pays. Les services dédiés à la prise en charge des malades Covid-19 reviennent petit à petit à leurs fonctions initiales. C’est certainement pour cette raison que le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Pr. Abderrahmane Benbouzid a souligné vendredi soir que le moment était venu pour que les hôpitaux reprennent progressivement le travail qui était le leur, après un gel décidé du fait du coronavirus. Le ministre estime que la situation prévalant actuellement est objectivement stable. «La situation est stable actuellement, c’est pourquoi je lance un appel à tous les confrères dans les hôpitaux pour reprendre progressivement le travail, en poursuivant le respect de toutes les mesures préventives décidées dans le cadre de la lutte contre le nouveau coronavirus», a déclaré le ministre en marge de la rencontre médiatique quotidienne consacrée à l’évolution de la situation pandémique du Covid-19. Il a rappelé, à ce propos, que plusieurs patients dont des cas urgents ont été impactés à cause de l’arrêt du travail dans certains services médicaux. En effet, beaucoup de pathologies à l’image du diabète, de l’hypertension ou encore des cardiopathies ont été mises en marge, pour permettre une gestion optimale de l’épidémie du Covid-19. Cette situation a certainement généré des cas complexes qu’il va falloir traiter dans les jours à venir. C’est dire que le personnel soignant doit renouveler d’efforts pour parvenir à un niveau de prise en charge correcte de ces maladies.
Sur la liste des actes médicaux reportés en raison de l’épidémie, il y a bien entendu les opérations chirurgicales. Cela a été le cas de l’écrasante majorité des grands hôpitaux du pays. Outre le plan de charge déjà lourd avant l’épidémie, le report de toutes ces opérations impactera à n’en pas douter, le fonctionnement de nombreux services chirurgicaux. A ce titre, M. Benbouzid qui a précisé que la situation actuelle après deux mois passés, «commence à s’améliorer», a mis en évidence le respect des instructions préventives et aux efforts des experts au niveau du comité scientifique de suivi de l’évolution du Covid-19. «Nous demandons à tous les hôpitaux de reprendre le travail car plusieurs malades ont besoin de soins», a indiqué le ministre, qui n’est pas sans oublier que la tâche sera rude et constitue une autre épreuve pour le système national de santé.
Anissa Mesdouf