mardi , 28 mars 2023
<span style='text-decoration: underline;'>Au vu du chamboulement des éliminatoires de la CAN et de la CM</span>:<br><span style='color:red;'>Les Verts risquent de perdre leurs repères</span>

Au vu du chamboulement des éliminatoires de la CAN et de la CM:
Les Verts risquent de perdre leurs repères

L’arrêt des compétitions footballistiques risque de faire beaucoup de dégâts aux alentours des clubs ou sélectons nationales lors de la reprise du jeu à onze, un vrai casse tête que vont devoir résoudre les dirigeants, entraineurs et autres spécialistes pour une mise sur rails qui, il faut le dire, serait aléatoire pour ne point dire poussive.

C’est le cas pour notre EN qui vient récemment de monter sur le toit continental en s’adjugeant avec brio, une deuxième couronne attendue depuis des lustres. Les Fennecs devaient remettre leur titre par le biais de deux matchs( éliminatoires de la CAN 2021 ) qui étaient programmés le 26 mars  et le 30 du même mois avec à la clé, un long déplacement en Afrique du Sud (en terrain neutre) où ils devaient donner la réplique aux Warriors du Zimbabwe, avant d’entrer en lice début juin avec le prologue des éliminatoires de la prochaine CM. Belmadi et sa troupe semblaient confiants en ces deux joutes et commençaient frénétiquement à établir leur plans de batailles afin d’arriver à bon port pour le show camerounais de 2021 , mais un acteur s’invita sans crier gare et fera voler en éclats toutes les certitudes et autres plans et remettre en cause tout ce qui gravite autour de notre cuir , l’ indésirable Covid -19. En ce qui concerne notre EN, un cruel dilemme est venu se greffer sur ses armoiries en voyant tous ses plans et feuilles de route devenir chimériques et remises au placard en attendant que la situation se tasse.
Belmadi sait qu’il sera très difficile de reprendre le chemin des stades sachant que toute la smala des joueurs de l’EN sont à l’arrêt suite à la mise en voie de garage des clubs ou évoluent ces derniers, même si les entrainements en solo tiennent toujours le haut de l’affiche mais il faut le dire, ne remplaceront jamais l’entrainement collectif sous l’œil scrutateur ou inquisiteur ,c’est selon du technico , un vrai cauchemar pour les entraineurs qui savent qu’ils auront du grain à moudre lors de la reprise des championnats . Les avatars comme la lassitude, le laisser aller, la prise de poids, le stress du confinement, seraient déjà passés par là. Les Fennecs seront devant une équation qu’il sera très difficile à solutionner tant les paramètres idoines paraissent très ambigus.
Le retour à la compétition aura lieu en septembre avec les deux matchs de la CAN sans oublier aussi le baptême de la CM qui aura lieu en octobre, trois joutes qui vont se joueur dans un mouchoir pour des internationaux qui pour le moment, sont en vacances  par obligation. Ces joueurs professionnels qui évoluent en Europe et en Asie auront – ils cette gageure pour rebondir du bon pied afin de confirmer le sacre acquis sur les berges du Nil, après un confinement qui a chamboulé toutes les structures du monde ?
A.Remas