mardi , 29 novembre 2022
<span style='text-decoration: underline;'>Kaouter Kriko de Tlemcen</span>:<br><span style='color:red;'>L’importance de la prise en charge institutionnelle pour l’intégration des élèves aux besoins spécifiques</span>

Kaouter Kriko de Tlemcen:
L’importance de la prise en charge institutionnelle pour l’intégration des élèves aux besoins spécifiques

La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Kaouter Krikou, a souligné, mercredi à Tlemcen, l’importance de la prise en charge pédagogique et institutionnelle pour l’intégration des élèves aux besoins spécifiques dans divers domaines.

Supervisant la cérémonie de lancement de la nouvelle année scolaire 2022-2023 pour les élèves aux besoins spécifiques au Centre des personnes malentendantes de la commune de Mansourah, la ministre a indiqué que cette frange d’élèves, aux différents types et degrés d’handicaps, a montré des énergies créatives dans divers domaines grâce au soutien institutionnel pédagogique et psychologique spécialisé du personnel éducatif qui travaille de manière intégrée et égale pour leur intégration dans divers domaines.
Mme Krikou a ajouté que son secteur œuvre à la concrétisation de cette démarche dans le cadre du plan d’action du gouvernement.
Elle a noté que ces élèves, grâce à l’accompagnement psychologique et pédagogique du personnel éducatif les encadrant, ont prouvé leur valeur dans la réalisation de succès mérités et qu’ils peuvent obtenir plus de réussite dans leur parcours scolaire grâce à leur volonté d’acier. A ce propos, la ministre a déclaré que son secteur dispose de 238 établissements d’éducation et d’enseignement spécialisés au niveau national et 1.065 classes spécialisées dans les établissements de l’éducation nationale, qui ont accueilli 30.000 élèves aux besoins spécifiques au titre de l’année scolaire en cours.
Le programme de la visite de la ministre de la Solidarité, de la Famille et de la Condition de la femme à la wilaya de Tlemcen comprenait également son encadrement de la cérémonie de la rentrée scolaire à l’école primaire «Chahida Boughanem Yamina» au village «Ounedjla» (Commune de Beni Mester ), où elle a assisté au cours inaugural sur la propreté de l’environnement et au lancement du premier cours d’anglais pour les élèves de troisième année, ainsi qu’à la distribution de tablettes numériques aux élèves.