dimanche , 29 janvier 2023
Monoxyde de carbone, rail, agriculture et foncier économique : les instructions fermes du Président Tebboune

Monoxyde de carbone, rail, agriculture et foncier économique : les instructions fermes du Président Tebboune

Pour en finir avec les décès causés par le monoxyde de carbone, il est question de prévoir dans les cahiers de charges pour les réalisations des projets d’habitation, toutes formes confondues, d’introduire obligatoirement ce genre ce genre d’équipements.

Le Conseil des Ministres qui s’est tenu avant-hier, au siège de la présidence de la République, a planché sur de nombreux sujets d’importance. On retiendra prioritairement la problématique que pose le monoxyde de carbone qui a déjà fait des dizaines de victimes à travers le pays. Très sensible à cette question, le président de la République a donné des instructions fermes pour mettre fin à ce phénomène. Il a ainsi ordonné au groupe Sonelgaz d’équiper gratuitement les foyers de systèmes d’alarme pour prévenir les fuites. «Afin de protéger les vies de nos concitoyens, le Conseil des ministres a décidé de charger le Groupe Sonelgaz, à partir de la réunion d’aujourd’hui, d’équiper gratuitement les foyers de systèmes d’alarme (lumineux et sonores) pour prévenir les fuites du monoxyde de carbone», rapporte le communiqué de la Présidence.
Cette instruction est suivie par une autre, celle de prévoir dans les cahiers de charges pour les réalisations des projets d’habitation, toutes formes confondues, d’introduire obligatoirement ce genre d’équipements. Pour cela, «le Président Tebboune a ordonné aux ministères du Commerce, de l’Industrie et des Start-up de coordonner pour l’élaboration d’une nouvelle loi portant création de laboratoires de normalisation et de contrôle de sécurité dans tous les domaines», lit-on de même source. Cette approche doit être couplée, a insisté le chef de l’Etat, par une sérieuse coordination «entre les ministères de l’Enseignement supérieur, de l’Industrie et des Start-up pour le recrutement des chercheurs et des spécialistes dans ces nouveaux laboratoires», a ajouté le même communiqué.
Le président de la République a également ordonné «l’élaboration de textes juridiques fermes interdisant toute atteinte aux systèmes de chauffage, de tuyauterie de gaz et aux sources d’énergie qui alimentent les foyers, tout en interdisant leur modification une fois livrés». Il a insisté aussi sur «l’ouverture de laboratoires de contrôle technique et de qualité à travers le territoire relevant de Sonelgaz chargés de contrôler les équipements électroménagers qui causent le plus d’accidents ménagers notamment les chauffages», lit-on encore dans le communiqué. Cette batterie de mesures sera à même de réduire considérablement ce phénomène qui a endeuillé trop de familles algériennes.
Sur un autre chapitre, M. Abdelmadjid Tebboune a ordonné d’accélérer la création d’une société mixte d’industrie ferroviaire, en collaboration avec les expertises étrangères dans ce domaine et de renommée internationale, a indiqué un communiqué du Conseil des ministres. Concernant le secteur des Travaux publics, le président de la République a donné des orientations pour «accélérer la création d’une société mixte d’industrie ferroviaire, en collaboration avec les expertises étrangères dans ce domaine et de renommée internationale, dans l’objectif de parvenir à un réseau de voie ferrée couvrant l’ensemble du territoire national, à raccorder le Nord au Sud, et faciliter le transport au profit des opérateurs économiques», précise la même source.
Concernant le volet agricole, le chef de l’Etat a interpellé le gouvernement à l’effet de porter le taux de production du blé à 30 quintaux/hectare, pour réaliser, dans les plus brefs délais, l’autosuffisance en cette matière stratégique. Le président de la République a réitéré ses orientations concernant «la libération immédiate du foncier dans les zones forestières dans la wilaya de Tissemsilt, en vue de la réalisation des logements ruraux et au profit des exploitants agricoles».
Le Conseil des ministres a étudié le projet de loi portant foncier économique. Un élément central dans la promotion des investissements industriels. A ce propos, le Président a ordonné «la révision et l’enrichissement du projet de loi», précise le communiqué. Il a donné des instructions pour que «l’esprit de la loi repose sur la liberté pour le citoyen d’investir dans son domaine de compétence, en évitant les graves dérives qu’a connues le pays dans le domaine du foncier industriel», ajoute la même source. «La vision de l’Algérie, à travers cette loi, consiste à encourager l’investissement dans une optique intégrée pour un décollage en matière de développement garantissant une dynamique économique plus forte», a souligné le Président de la République. «Le projet de loi doit prendre en ligne de compte, outre la répartition équitable des projets d’investissement à travers l’ensemble du territoire national, la nature et les objectifs des projets en fonction de la spécificité de chaque région et de son efficacité», a insisté le Président de la République.
Anissa Mesdouf