dimanche , 29 janvier 2023
Éviter les asphyxies par le gaz : plusieurs mesures doivent être appliquées

Éviter les asphyxies par le gaz : plusieurs mesures doivent être appliquées

Plusieurs mesures doivent être appliquées au niveau des foyers pour éviter des fuites de gaz qui peuvent conduire à des drames.

Le colonel Farouk Achour, Directeur de l’information et des statistiques à la Direction générale de la Protection civile (DGPC), a affirmé, hier, que les citoyens doivent s’imprégner de la culture de la prévention pour se protéger contre les asphyxies par le gaz. Intervenant sur les ondes de la chaîne Une de la Radio nationale, il a affirmé que des gestes simples peuvent sauver des vies. Il a précisé qu’au niveau des ménages, il faut s’assurer chaque jour de la ventilation au sein des domiciles et de la présence de l’indicateur bleu du gaz.

Le colonel Farouk Achour a plaidé aussi pour l’installation dans les habitations des dispositifs et équipements d’alerte en cas de fuite de gaz. Évoquant d’autres mesures de prévention, le même responsable a affirmé que les appareils de chauffage utilisés par les ménages doivent être conformes aux normes de sécurité, estimant que les citoyens ne doivent pas se focaliser sur des prix bas au détriment des standards. Il a fait savoir que plusieurs facteurs sont à l’origine des asphyxies tel que le retrait et la réinstallation des appareils de chauffage pour chauffer le bain ou sécher les vêtements.

Le colonel Farouk Achour a évoqué également l’interdiction d’installer des appareils de chauffage de l’eau au niveau des salles de bains. « Il faut veiller à connecter solidement les tuyaux des appareils de chauffage », a-t-il ajouté, déplorant l’absence d’une culture d’utilisation qui prend en compte le volet de la sécurité. Il a plaidé aussi pour la reconfiguration des habitations en fonction des conditions de sécurité et de l’étude des risques, notant que les drames dus au « tueur silencieux » sont une conséquence de l’installation aléatoire d’appareils de chauffage. Il a affirmé que l’opération d’installation des appareils du gaz doit être effectuée par des techniciens qualifiés.

En termes de chiffres, le colonel Farouk Achour a affirmé que la Protection civile a effectué 1 533 interventions au cours de l’année en 2022, au cours desquelles 2 112 personnes ont été sauvées de la mort, tandis que 11 sont décédées à cause de l’asphyxie par le gaz. Depuis le début de l’année 2023, l’intervenant a fait état d’une augmentation significative par rapport aux trois années précédentes, où 44 sont décédés, tandis que 455 autres ont été secourus. Le colonel Farouk Achour a fait état de 5 décès au cours des dernières 24 heures, dont un couple décédé par asphyxie.

Mohand S