dimanche , 2 octobre 2022
Un 2ème groupe de plus de 200 touristes étrangers à la découverte d’Alger et de Tipaza

Un 2ème groupe de plus de 200 touristes étrangers à la découverte d’Alger et de Tipaza

Une seconde vague de plus de 200 touristes étrangers, majoritairement Américains, est arrivée, mercredi au Port d’Alger, pour visiter nombre de sites culturels et touristiques de la capitale et de Tipaza, avant de poursuivre, en fin de journée, sa traversée vers Oran.

Embarqués à bord du navire de croisière américain «Silver Cloud», ces touristes se trouvent en Algérie dans le cadre d’une traversée maritime devant les mener aux principaux ports d’Afrique du nord et constituant, pour la plupart d’entre eux, une expérience inédite.
Américains notamment, mais aussi des Européens et Sud-Américains, ces derniers ont entamé leur voyage initiatique dans le pays par la découverte de la baie d’Alger, réputée pour être l’une des plus saisissantes au monde, eu égard à la vue panoramique qu’elle offre en particulier de nuit.
Une fois au quai, les visiteurs ont été conduits vers des bus mis à leur disposition par le Tour opérateur «Magic Tours», organisateur de ce circuit, dont l’encadrement et la médiatisation est assurée par la direction du Tourisme d’Alger.
«Nous sommes en Algérie pour la toute première fois dans le cadre d’une traversée en Méditerranée et avons hâte de découvrir cette destination qui nous est totalement méconnue», a déclare à l’APS, Anna, une septuagénaire américaine.
En compagnie de son mari, elle a choisi de monter dans le bus à destination de la Casbah d’Alger, en prévision duquel Yacine, le guide natif et passionné de cette séculaire cité, a été engagé par les organisateurs pour expliquer aux visiteurs, en Anglais, les richesses patrimoniales et autres légendes mythiques nées dans ce quartier.
«Pour nous, c’est la passion de découvrir de nouvelles destinations avec tout ce qu’elles peuvent nous procurer comme intérêt et émerveillement qui nous a incités à venir en Algérie.
D’autant que ce pays n’est pas assez connu chez nous», affirme Marie, une quinquagénaire américaine en voyage avec son époux Tom.
Ce dernier a tenu à exprimer son «bonheur de se rendre, pour la première fois, au continent africain et d’en apprendre beaucoup sur les caractéristiques cultuelles, civilisationnelles, architecturales, culinaires, etc, de certains de ses pays, dont l’Algérie».
Venue d’Australie, Christine est animée par le même souhait de «découvrir une nouvelle destination, culturellement différente de son pays et dont elle a entendu parler des façades blanches de la ville d’Alger».
Ceci, au moment où son époux, se dit «exalté par l’idée de ne pas savoir ce que recèle ce pays, mais dont le passé historique et la beauté lui ont été vantés».
Ce couple d’octogénaires australiens, informe-t-il, effectue sa croisière méditerranéenne en compagnie d’un autre couple de compatriotes, tout aussi âgé et désireux d’explorer des espaces lointains et inconnus.
Les dizaines de voyageurs étrangers devront poursuivre leur escale algérienne en se dirigeant, à 18h00, vers la capitale de l’Ouest, Oran, emportant avec eux les impressions de leur séjour algérois et à Tipaza.
Si certains ont opté pour la Casbah d’Alger, incluant la visite du musée Mustapha Pacha et la mosquée Ketchaoua, d’autres ont préféré se rendre au Musée des Beaux-Arts et au Jardin botanique d’El-Hamma.
Un 3ème groupe a, quant à lui, choisi de se rendre au musée des Antiquités et des Arts islamiques, puis à l’hôtel El-Djazaïr (ex-Saint-Georges) avant d’achever sa sortie par la visite du Palais des Raïs (Bastion 23), sis, Place des Martyrs, non loin du Port d’Alger.
Un autre itinéraire est également proposé aux hôtes de la capitale, débutant par le Jardin botanique d’El-Hamma et s’achevant par la visite de la Basilique de notre Dame d’Afrique, d’architecture néo-byzantine, sise dans la commune de Bologhine, sur un promontoire dominant la mer à plus de 100 mètres d’altitude.
Pour les adeptes des sites romains, le choix s’est porté, pour le dernier groupe, sur la ville de Tipaza, eu égard aux multiples vestiges qu’elle donne à voir, en particulier le «Mausolée royal de Maurétanie», surnommé «Le Tombeau de la Chrétienne», tumulus de pierres de 80.000 m3, 60,9 mètres de diamètre et de 32,4 de hauteur.
Il est à rappeler qu’il s’agit de la 2éme traversée du «Silver Cloud» en Algérie, après celle effectuée le 13 septembre dernier, avec à son bord plus de 200 touristes étrangers, essentiellement américains.
Ceci, sachant qu’une 3ème traversée est prévue par les mêmes organisateurs, via un autre navire, les 26 et 27 septembre courant, avec à son bord 140 voyageurs étrangers, et devant rallier le port d’Alger depuis celui d’Oran, informe Mourad Larbi, directeur de «Magic Tours».