dimanche , 2 octobre 2022
<span style='text-decoration: underline;'>Cour d’Alger</span>:<br><span style='color:red;'>Le parquet requiert le durcissement des peines contre le patron du groupe Ennahar Anis Rahmani</span>

Cour d’Alger:
Le parquet requiert le durcissement des peines contre le patron du groupe Ennahar Anis Rahmani

Le procureur général près la Cour d’Alger a requis dimanche le durcissement des peines contre le patron du groupe Ennahar, Mohamed Mokaddem, dit «Anis Rahmani», condamné en première instance à 10 ans de prison ferme pour une affaire de corruption.

La même peine a été requise contre l’homme d’affaires Mahieddine Tahkout, poursuivi dans la même affaire pour «blanchiment d’argent». Le pôle pénal économique et financier près le tribunal de Sidi M’hamed (Alger) avait prononcé en juin dernier une peine de 10 ans de prison ferme, assortie d’une amende d’un (01) million de DA à l’encontre de Mohamed Mokaddem, dit «Anis Rahmani». La même peine a été prononcée contre l’ancien homme d’affaires, Mahieddine Tahkout. La Sarl El-Athir Presse relevant du groupe Ennahar, a été condamnée à verser une amende de 32 millions de DA et s’acquitter d’un dédommagement de 10 millions de DA au profit du trésor public. Le patron du Groupe Ennahar a été poursuivi notamment pour «mauvais usage des fonds de la Sarl El-Athir Presse, infraction à la règlementation des changes, trafic d’influence pour l’obtention d’indus avantages et fausse déclaration».