dimanche , 2 octobre 2022
<span style='text-decoration: underline;'>Mahieddine Mohamed</span>:<br><span style='color:red;'>«Le secteur des travaux publics de locomotive de l’économie nationale»</span>

Mahieddine Mohamed:
«Le secteur des travaux publics de locomotive de l’économie nationale»

La 18e édition du Salon international des travaux publics (SITP) a ouvert lundi dernier ses portes au Palais des expositions des Pins maritimes (Alger) placé sous le slogan «Travaux publics, 60 ans de réalisations».

Alors que le BTP est touché de plein fouet par la pandémie du coronavirus en plus des conséquences de la crise au niveau mondial, plusieurs entreprises du secteur peinent à se relever de cet épisode qui a duré plus de deux ans. Le Salon international des travaux publics constitue une occasion pour les opérateurs du secteur d’aller de l’avant et de relancer leurs activités. Le conseiller du ministre des Travaux publics, de l’hydraulique et des Infrastructures de base, Mahieddine Mohamed, a mis en avant les objectifs de ce salon, précisant qu’il s’agit d’un rendez-vous qui constitue une occasion pour aller vers l’innovation et la recherche scientifique appliquée. «L’objectif de l’organisation de ce salon est d’encourager le partenariat et de mettre en lumière les capacités des moyens nationaux de réalisation et des bureaux d’étude et de contrôle à créer une atmosphère d’échange des expériences», a-t-il déclaré lors de son passage, hier, sur les ondes de la chaîne Une de la Radio nationale.
Le même responsable a affirmé aussi qu’il s’agit «d’un rendez-vous qui donnera un nouveau souffle au secteur des travaux publics et d’aller vers l’innovation et la recherche scientifique appliquée dans l’industrie des travaux publics». En termes de chiffres, il a précisé que plus de 140 exposants nationaux et internationaux issus de 10 pays étrangers prendront part à ce salon.
Qualifiant le secteur des travaux publics de locomotive de l’économie nationale, le conseiller Mahieddine Mohamed a affirmé que l’Algérie a réalisé un «véritable sursaut dans ce domaine». Il a fait savoir aussi que l’Algérie est actuellement le deuxième pays africain en termes de longueur du réseau routier avec plus de 140 000 km, des réalisations qui contribuent à répondre aux besoins de l’économie nationale».
L’invité de la chaîne Une a indiqué que le pays dispose aussi de 51 aéroports dont 36 sont ouverts à la navigation aérienne en plus de 52 ports répartis sur la bande côtière dont 11 ports commerciaux et 11 000 ponts de différents types.
Évoquant la sécurité logistique, il a mis en avant l’impératif d’intégrer dans ce domaine les startups. Pour l’intervenant, l’objectif est d’assurer le développement du secteur, de le mettre au diapason des évolutions mondiales et d’assurer la pérennité des installations achevées et de préserver tous ces acquis. Il convient de rappeler que le Qatar est invité d’honneur de la 18e édition du Salon international des travaux publics.
La tutelle a indiqué dans un communiqué rendu public samedi dernier que ce salon est une «manifestation commerciale phare dans le domaine des travaux publics, de l’hydraulique et des infrastructures de base». Outre les opérateurs algériens, cette 18e édition verra la participation de plusieurs exposants étrangers représentant plusieurs pays, dont le Qatar (invité d’honneur), la Tunisie, l’Arabie saoudite, l’Italie, la Turquie, l’Allemagne et la Chine, indique la même source.
Des universités, des écoles et des instituts spécialisés dans les travaux publics et le génie civil, ainsi que des startups, des banques et des établissements financiers seront également présents à cet évènement de cinq jours.
Mohand S.