mardi , 29 novembre 2022
<span style='text-decoration: underline;'>Aviculture / Oran</span>:<br><span style='color:red;'>61838 quintaux de viande blanche produits en 2022</span>

Aviculture / Oran:
61838 quintaux de viande blanche produits en 2022

L’aviculture, cette filière spécialisé dans l’élevage et la production de volaille ou encore la viande blanche connait un important saut ces dernières années. Outre l’autosuffisance, les aviculteurs réalisent une production excédentaire.

C’est ce que révèlent les bilans des services agricoles de la wilaya d’Oran faisant état de «la production, pour le compte de la saison 2021-2022, de pas moins de 61838 quintaux de viande blanche».
«Cette production est, en grande partie, l’œuvre du secteur privé», a-t-on indiqué, soulignant que «cette surproduction a été réalisée en un laps de temps record, ne dépassant pas les 10 années».
En dépit de la cherté de l’aliment, des conditions d’élevage pénibles et la concurrence déloyale, la spéculation et la rétention des produits alimentaires à des fins de la spéculation, cette activité connait une dynamique rapide.
Pour preuve, la wilaya d’Oran dispose de 7 abattoirs spécialisés dans l’abatage de volaille et près d’une vingtaine d’unités spécialisées dans le dépeçage, en plus de plusieurs centaines d’unités d’élevage de la poule pondeuse.
Cette production ou encore la hausse attendu de ces résultats est le fait des facilitations accordées par l’Etat dans le cadre de plusieurs dispositifs mis en place à l’effet de soutenir, malgré toutes les conditions, des éleveurs spécialisés dans toutes les filières y compris l’aviculture.
Il suffit de manifester la volonté d’investir dans ce créneau et de mettre en place le minimum des conditions pour que le postulant soit éligible aux aides de l’Etat et soutenu aussi bien financièrement que sur le plan des équipements.
A cela s’ajoutent les dernières mesures adoptées par l’Etat dans le but de booster, vaille que vaille, le secteur agricole dans toutes ses composantes dont essentiellement l’élevage, le but étant la réduction, au plus bas niveau, des importations et d’économiser au maximum les dépenses en devise.
De plus, la wilaya d’Oran est, en plus du titre de capitale touristique qu’elle se taille, elle une wilaya à vocation agricole par excellence.
Les grandes prairies et superficies agricoles d’Oued Tlélat, Tafraoui, El Braya, Misserghine, Boutlélis et Ain El Karma redonnent à la wilaya son éclat agricole en se spécialisant, chacune, dans la production d’un produit agricole bien précis, comme les oranges, les différentes qualités et variétés de blé, les vignes de haute qualité dont plusieurs marques sont destinées à la consommation domestique et d’autres à la production éthylique.

Yacine Redjami