dimanche , 29 janvier 2023
Commémoration du 65e anniversaire de l’exécution des deux derniers martyrs par guillotine

Commémoration du 65e anniversaire de l’exécution des deux derniers martyrs par guillotine

L’Association des anciens condamnés à mort d’Oran a organisé lundi une conférence pour commémorer le 65e anniversaire de l’exécution des deux derniers moudjahidine guillotinés par les colonialistes français, à savoir Cheriet Ali Cherif et Selmani Chaâbane, en 1958 à la prison de la capitale de l’Ouest algérien.

L’organisation de cette conférence au Musée du Moudjahid, en présence des autorités locales et de la famille révolutionnaire, vise à « transmettre le message des martyrs à la génération de l’indépendance », a indiqué, dans son intervention un membre de cette association Kaddour Benayad, soulignant qu’un tel anniversaire est « partie intégrante de la mémoire de la Nation ».
Pour Khadidja Bahloul, directrice de wilaya des moudjahidine et ayants-droit, ces rencontres « attestent que notre glorieuse histoire est transmise aux générations futures qui ont la responsabilité de parachever la voie tracé par nos ancêtres et nos pères et de hisser haut l’emblème de l’Algérie ».
Le wali Saïd Sayoud, a salué, pour sa part, l’apport de la génération de la glorieuse guerre de libération à l’Algérie, exprimant son espoir et son optimisme de voir les générations montantes contribuer à l’édification de l’Algérie.
La conférence, organisée en coopération avec la Direction des moudjahidine et ayants droit et le Bureau de l’Organisation nationale des moudjahidine d’Oran, a vu la présence de moudjahidine ayant connu de près les deux martyrs de la guillotine, notamment Aïdouni Mekki, qui a partagé la cellule de Cheriet Ali Cherif pendant trois ans.
Ce témoin a salué l’éducation du chahid et son courage face aux colonialistes français.
A cette occasion, un groupe de moudjahidine et d’enfants de chouhada ont été honorés.
Il a été procédé à la projection d’un long métrage cinématographique sur la vie du premier martyr de la guillotine, Ahmed Zabana.