dimanche , 29 janvier 2023
CHAN-2022 | Niger-Cameroun : les « Lions indomptables » à un point des quarts

CHAN-2022 | Niger-Cameroun : les « Lions indomptables » à un point des quarts

La sélection du Cameroun aura besoin d’un point seulement face au Niger, mardi (20h00) au stade Miloud-Hadefi d’Oran, pour composter son billet pour les quarts de finale du Championnat d’Afrique des nations (CHAN) des footballeurs locaux qui se tient en Algérie.

En revanche, l’adversaire, lui, n’a pas d’autre choix que de gagner afin de poursuivre l’aventure après s’être contenté d’un nul lors de la sa première sortie dans ce groupe E, composé de trois équipes, face au Congo (0-0), la première équipe sortie de l’épreuve dans cette poule.
D’ailleurs, le sélectionneur du Niger, Harouna Doula, qualifie le rendez-vous d’une « mini-finale » qui déterminera l’avenir des siens dans cette septième édition du CHAN.
Mais, il se montre « confiant » quant aux capacités de ses joueurs pour l’emporter contre un adversaire sorti victorieux de sa première rencontre contre le Congo (1-0).
Et pour passer l’écueil des Camerounais, le patron technique du ‘Mena’ du Niger axe, dans sa préparation du match, sur le plan psychologique, après avoir déclaré, à l’issue de la première rencontre face au Congo, que ses poulains avaient besoin de motivation pour les mettre en confiance.
Outre cet aspect, le manque de réalisme constitue l’autre souci de cet entraineur, estimant que la victoire face au Cameroun passe par  »retrouver une efficacité ayant fait défaut à (ses) joueurs lors de leur première sortie ».
En revanche, les ‘Lions indomptables’ abordent la partie avec moins de pression, vu qu’ils sont leaders du groupe et bénéficient aussi d’un autre avantage sur le plan de la fraîcheur physique, après avoir bénéficié d’un repos d’une semaine.
Les Camerounais, qui se sont contentés de la quatrième place lors de la précédente édition organisée dans leur pays, tiennent à faire mieux sur les terres algériennes.
Cela s’est d’ailleurs traduit par une belle prestation fournie lors du premier match, et par laquelle ils affichent leurs intentions de jouer les premiers rôles dans ce CHAN.
Mais comme le football n’est pas une science exacte, les protégés de l’entraineur Alioum Saidou sont censés faire preuve de méfiance face à un adversaire qui n’a plus rien à perdre, comme indiqué, du reste, par son coach, qui comptera sur ses « propres armes », dans l’espoir de renverser la vapeur dans ce groupe.