dimanche , 29 janvier 2023
Écologie : Oran a besoin davantage d’espaces verts 

Écologie : Oran a besoin davantage d’espaces verts 

Des citoyens et des associations écologiques plaident pour le renforcement de la végétalisation du tissu urbain à Oran.

«Il est nécessaire d’augmenter le nombre d’espaces verts existants pour améliorer la couverture végétale à travers la ville», affirme Nourdine, un membre d’une association de protection de l’environnement à Oran.
Pour ce militant écologiste, «il est primordial de développer la nature en ville qui ne doit pas se cantonner aux parcs publics, aux forêts et aux jardins privés.
La nature doit se développer partout dans l’espace public, y compris dans les quartiers centraux, denses ainsi que sur les édifices publics».
Un espace vert dédié au sport et aux loisirs sera aménagé sur le terrain qui abritait autrefois des immeubles affectés par l’amiante à Es Seddikia, dits «Batimat Talian».
Une étude d’aménagement commandée par la wilaya a été présentée lors du conseil de l’exécutif de la wilaya d’Oran présidé par le wali Saïd Sayoud, tenu mercredi dernier.
Après le relogement de plus de 1.100 familles, intervenu en mars dernier, tous les vieux immeubles construits en structures métalliques et amiantées qu’abritait cette cité ont été démolis.
Tout en approuvant quelques idées contenues dans une proposition qui a été présentée par le bureau des études, le wali a exhorté les responsables en charge de ce dossier de «préparer rapidement les cahiers des charges afin de lancer les travaux.» Le terrain appartenant à l’OPGI est encore en friche.
Cet espace va prochainement être transformé en une aire des sports et des loisirs.
De nombreux aménagements ont été réalisés, ces dernières années, pour végétaliser l’espace public.
Oran est-elle en train de repenser sa logique de développement ? «Ces nouveaux aménagements visent à créer une ville écologique tout en assurant une meilleure qualité de vie à la population.
L’idée est de penser la ville comme un paysage», explique M. Merabhi, architecte urbaniste oranais que nous avons sollicité pour donner son avis.
Ce nouvel espace public de végétation vise à amener fraîcheur et convivialité au sein de ce secteur urbanisé.
La requalification de ce quartier hautement stratégique puisqu’il est situé à proximité de la résidence d’État El Bahia, fait également partie de la réflexion pour améliorer le paysage urbain et augmenter les surfaces végétalisées en ville.
L’inscription des projets dans le paysage s’impose comme nouvelle tendance en urbanisme.
«Jusque-là, notre planification urbaine était basée sur le bâti. La tendance actuelle est d’accorder une attention particulière aux espaces verts», note avec satisfaction cet urbaniste.
Cette approche paysagiste se traduit par la mise en valeur du site, la restauration du bâti désaffecté et la création de nouveaux espaces en accord avec le cadre existant.
Les architectes-paysagistes ont été mandatés pour concevoir un projet qui puisse servir au mieux le potentiel du domaine.
La disposition des futurs espaces végétalisés a été pensée en accord avec la topographie pour avoir les meilleurs dégagements de vue.
Des allées arborées seront placées au cœur du nouveau quartier qui se dessine autour d’un nouveau parc et des allées d’arbres.
Imad T