mardi , 29 novembre 2022
<span style='text-decoration: underline;'>Mostaganem</span>:<br><span style='color:red;'>«Les enfumades du Dahra» présenté au festival du film documentaire «Sidi M’hamed Bénaouda»</span>

Mostaganem:
«Les enfumades du Dahra» présenté au festival du film documentaire «Sidi M’hamed Bénaouda»

La deuxième édition du festival international du film documentaire « Sidi M’hamed Benaouda » se déroulera du 23 au 26 du mois courant. Cette année, la deuxième édition est dédiée à la mémoire de l’artiste Ahmed Saidi, fondateur du festival.

Organisée par l’association « Zeitouna » de Relizane en collaboration avec le ministère de la culture et des arts, cette édition prévoit la projection de 19 œuvres qui seront en lice dans deux concours au cours desquels dix d’entre elles de 52 à 100 minutes seront nominés pour le prix d’or, alors que les neuf autres seront nominés pour le prix « Ahmed Saidi » du court métrage. Des réalisateurs et des spécialistes du film documentaire et du court métrage de plusieurs wilayas du pays, ainsi que de la Palestine, d’Allemagne, de France, d’Italie, de Tunisie, du Yémen, du Soltanat d’Oman, du Sénégal, du Burkina Fasso et du Togo participeront à ce rendez-vous cinématographique. Le réalisateur mostaganémois, Mostéfa Abderrahmane présentera son film documentaire « Les enfumades du Dahra, crime de la civilisation » de 74 minutes qui relate un horrible crime contre l’humanité par le sanguinaire et sinistre Pélissier, alors colonel et ses soldats dans la nuit du 18 au 19 juin 1845. En effet, cette nuit là, plus de 1200 hommes, femmes, enfants de la tribu des Ouleds R’hiah ont été atrocement tués par enfumades par les forces coloniales dans la vaste grotte « ghar frachikh » située dans le Dahra mostaganémois, précisément dans la commune de Nekmaria où ils s’étaient réfugiés.
Charef N