dimanche , 29 janvier 2023
El Kerma (Oran) : le chantier d’une piscine accuse un retard

El Kerma (Oran) : le chantier d’une piscine accuse un retard

Un projet de réalisation d’une piscine de proximité dans la commune d’El Kerma, est en retard.

Les travaux ont été lancés par l’entreprise privée chargée de la réalisation, après la notification de ce marché public, le 15 octobre 2020, mais le chantier accuse du retard.
Pour remédier à cette situation, la direction de la jeunesse et des sports de la wilaya d’Oran vient d’adresser une mise en demeure exhortant cette entreprise de «justifier ce retard et d’accélérer le rythme des travaux en renforçant le chantier en moyens humains et matériels, faute de quoi, des mesures coercitives seront appliquées prévues par la réglementation en vigueur.» Il est à rappeler que six piscines de proximité sont en projet dans la wilaya d’Oran.
Ces infrastructures nautiques compléteront ainsi une offre encore insuffisante, mais en constante progression dans la deuxième ville du pays.
La réalisation de ces espaces aquatiques flambants neufs a mobilisé un budget conséquent.
Inscrits en 2018, ces projets ont vu leurs chantiers lancés.
Le coût de ces projets a connu une réévaluation de l’ordre de 47%, en raison de l’insuffisance de l’enveloppe financière initiale dégagée pour ces projets estimée à 600 millions de DA, ce qui augmente ainsi, le budget de réalisation de ces 6 piscines à 884 148 141 DA, soit un montant de 10 657 422 DA pour les études, 832 099 515 DA pour les travaux de réalisation, 37 391 204 DA pour le suivi et le contrôle technique et 4 millions de DA pour les frais de publicité.
Ceci a amené la wilaya à mobiliser, en 2020, un crédit supplémentaire d’un montant de 275 millions de DA qui demeure, toutefois, insuffisant pour l’achèvement de ce programme.
Ainsi, cette estimation a eu pour conséquences la conclusion de six avenants pour les lots gros œuvres dont les montants varient entre 30 millions de DA et 31 millions de DA.
La wilaya d’Oran connaît une pléthore de projets de centres nautiques au grand bonheur des amateurs de la natation de la capitale de l’Ouest algérien qui se plaignent souvent du manque d’infrastructures dédiées à ce sport.
Cette déferlante de projets de piscines doit permettre de couvrir les besoins des jeunes qui aspirent à pratiquer la natation.
Ces piscines permettront à la wilaya de combler petit à petit ses lacunes en matière de bassins pour la natation.
Il s’agit d’une démarche volontariste, décidée par les pouvoirs publics pour étoffer le parc d’infrastructures de sport et de loisirs.
Les nouveaux centres aquatiques s’ajouteront ainsi aux projets déjà réalisés dans le cadre des jeux méditerranéens qu’a abrité la capitale de l’Ouest en été dernier à l’image du centre nautique relevant du complexe olympique d’Oran Miloud Hadefi.
Ce centre nautique comporte trois piscines, dont deux olympiques et une troisième semi-olympique.
L’une des deux piscines olympiques est non couverte.
Ce centre dispose également d’une tribune d’une capacité d’accueil d’un peu plus de 2000 places.
Ce centre nautique qui dispose de bassins en inox, une première sur le continent africain, offre toutes les commodités nécessaires, pour le déroulement dans de très bonnes conditions de compétitions de haut niveau dans cette discipline.
Après avoir abrité les jeux méditerranéens, les centres nautiques oranais ont accueilli les 5emes championnats arabes de natation du 20 au 24 juillet dernier.
       Imad T