EDITO

Le martyre d’un peuple digne

“Je remercie Dieu pour l’honneur que nous fait le martyre de mes trois fils et de certains de mes petits-enfants », a déclaré Ismaël Haniyeh, chef du mouvement de résistance palestinien le Hamas, depuis la capitale qatarie, Doha, où il est installé depuis plusieurs années. « Il ne fait aucun doute que cet ennemi criminel est animé par un esprit de vengeance, de meurtre et d’effusion de sang, et qu’il ne respecte aucune norme ni aucune loi »,

C’est la réaction digne d’un homme qui a foi en Dieu et en sa cause qui vient pourtant de perdre, en ce jour de l’Aïd, ce que peut avoir de plus cher un père, trois de ses fils et de ses petits fils. Il faut savoir aussi que le leader palestinien a déjà perdu 60 membres de sa famille qui ont été tués par l’armée sioniste depuis le 7 octobre dernier.

Ce qui vient d’arriver à la famille chef du Hamas est arrivé à des centaines de familles palestiniennes à Ghaza où près de 34.000 civils ont été tués, dont une grande partie sont des enfants. Ceci renseigne sur le fait que nous ne sommes plus devant les agissements d’un État, mais bien devant une organisation terroriste et une machine à tuer qui ne se soucie d’aucune loi et agit dans l’illégalité la plus absolue. C’est là un ramassis de tueurs qui ne reculent devant rien pour assouvir leur vengeance, mettant pour cela en œuvre les plus barbares méthodes de hors la loi qui se comportent en vrais criminels de bas étage.

L’ entité sioniste accomplit les pires crimes qui soient dans la bande de Ghaza et mène une campagne d’extermination totale, en tuant et en affamant des milliers d’êtres humains qui vivent en sursis de mort. Une entité barbare qui n’a, à ce jour, rendu aucun compte sur ses crimes abominables et dont les chefs politiques et militaires, en dignes criminels, menacent toujours de tuer encore et s’apprêtent à exécuter la phase finale de leur plan criminel en menant une offensive terrestre sur la ville de Rafah.

Le plus insensé dans ces massacres à ciel ouvert c’est que ces nazis des nouveaux temps n’ont réalisé aucun de leur objectif militaire, malgré les fanfaronnades. Et contrairement à ce qu’ils prétendent, la résistance palestinienne n’a rien perdu de sa force et de sa détermination. Mais sur un autre plan, malheureusement, ils ont assassiné des trop de civils palestiniens pour que leurs crimes ne soient pas jugés un jour où ils doivent rendre compte pour tous ces innocents tués. Ce serait une honte pour toute l’humanité et une injustice des plus sombres de l’Histoire si Netanyahou et ses sbires échappent à un procès pour crimes contre l’humanité et contre un peuple digne qui n’abandonnera jamais sa cause et sa quête de liberté.

Par Abdelmadjid Blidi

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page