dimanche , 2 octobre 2022
<span style='text-decoration: underline;'>Directeur central au ministère de l’Éducation nationale</span>:<br><span style='color:red;'>«Le problème de la surcharge des classes résolu»</span>

Directeur central au ministère de l’Éducation nationale:
«Le problème de la surcharge des classes résolu»

Le problème de la surcharge des classes des trois paliers de l’Éducation nationale ne se pose pas pour l’année scolaire en cours compte tenu du nombre important d’établissements ouverts par le secteur au profit des élèves.

C’est ce qu’a indiqué, hier, le directeur central au ministère de l’Éducation nationale Saâd Belabbès lors de son passage à l’émission «Invité de la matinale» de la chaîne Une de la Radio nationale.Il a affirmé que l’Algérie dispose de 667 000 établissements éducatifs, ce qui fait éloigner le spectre de la surcharge. «Le ministère de l’Éducation nationale a préparé l’entrée scolaire sous tous les aspects, à savoir pédagogique, organisationnel et financier», a-t-il souligné. Il a rappelé dans ce sillage que «deux séminaires nationaux dédiés aux préparations de la rentrée scolaire ont été organisés où les directeurs d’éducation des wilayas, les chefs de départements et secrétaires généraux ont eu l’occasion d’aborder tous les aspects».
Évoquant le retour au système de l’enseignement habituel, il a indiqué que l’abandon du système de vacation n’aura pas d’impact sur le déroulement de la scolarisation compte tenu de la réception de nouveaux d’établissements scolaires. Il a indiqué que «le gouvernement a demandé aux walis d’intervenir immédiatement en cas de points noirs concernant la surcharge des classes».
Pour ce qui est du poids du cartable, M. Belabbès a affirmé que des solutions pratiques ont été trouvées cette année pour mettre fin à ce problème «En coordination avec le ministère de la Santé, il a été constaté que le poids du cartable augmente en troisième, quatrième et cinquième années primaire», a-t-il déclaré. Il a affirmé que des solutions ont été mises en place pour régler ce problème ; il s’agit de la généralisation des tablettes électroniques. «1629 écoles primaires ont été équipées en tablettes électroniques et 144 000 élèves bénéficieront de cet outil cette année comme première étape», a-t-il fait savoir. M. Belabbès a fait état aussi d’autres nouveautés comme le déploiement de la seconde édition du livre scolaire en plus de l’élaboration de liste des cahiers et affaires scolaires. Le directeur central au ministère de l’Éducation nationale a indiqué, par ailleurs, que la leçon inaugurale de l’actuelle rentrée scolaire a été consacrée à la propreté.
Il convient de signaler que le coup d’envoi officiel de la rentrée scolaire 2022-2023 a été donné, hier, par le ministre de l’Éducation nationale Abdelhakim Belabed à l’école primaire «Lala Fatma N’soumer» à Djanet. Évoquant la surcharge des classes, il a indiqué que ce problème avait été «résolu avec les moyens disponibles», précisant que ce phénomène n’était pas aussi grave que ce que l’on rapporte.
Le ministre a tenu à rassurer les parents d’élèves au sujet de la surcharge des classes, M. Belabed a déclaré que «ce problème n’est pas aussi grave que ce que l’on rapporte», soulignant que «la majorité des écoles travailleront confortablement». «Vous allez constater de visu que le problème de surcharge des classes est sous contrôle. Tous nos élèves rejoindront les classes sans exception aucune», a-t-il ajouté, soutenant que la surcharge «est relative et très peu d’écoles en pâtissent». «Certains cas de surcharge ont été résolus en coordination avec les walis et grâce au recours à d’autres établissements», a-t-il fait savoir.
Mohand S.