dimanche , 29 janvier 2023

Un rôle central

Un partenaire fiable. Voilà ce qui ressort de toutes les déclarations des chefs d’États étrangers qui ont eu à visiter l’Algérie ou qui ont eu à s’exprimer sur l’Algérie dans leurs pays où ailleurs . En un temps court notre pays a su s’imposer de manière éclatante sur la scène internationale avec des positions claires et assumées que ce soit sur le plan économique ou politique.
L’Algérie qui n’a eu de cesse de rappeler son appartenance au Non Alignés, a fini grâce à une diplomatie retrouvée et efficiente, à traîter sur le même pied d’égalité les différents pôles dominants dans le monde. Des positions claires qui forcent le respect et qui font de l’Algérie l’un des rares pays au monde à se positionner comme une plaque tournante dans le nouveau contexte geostragique qui est en train de se dessiner.
En plus de cela, notre pays a su ces dernières années se placer comme un leader incontesté de l’Afrique et du monde arabe, et surtout à militer pour la paix et la résolution des conflits par les voies pacifiques, comme l’est l’approche algérienne concernant le dossier libyen et d’autres dossiers encore en Afrique et ailleurs dans le monde.
Alger est devenue tout simplement incontournable pour plusieurs capitales mondiales. Économiquement et politiquement l’avis de l’Algérie compte et pèse dans toutes les décisions qui peuvent être prises concernant notre région. Car pour l’Algérie le champ d’influence ne se limite plus à l’Afrique et au monde arabe, mais aussi à tout le pourtour méditerranéen.
La stabilité dont jouit l’Algérie et son rôle stratégique dans la crise énergétique mondiale en font un partenaire de premier ordre, aussi bien pour l’Afrique que pour l’Europe. Une force dont sont conscients les puissants de ce monde. Un fait confirmé par la première ministre italienne, Georgia Meloni, qui a clairement déclaré que son pays aspire à un renforcement encore plus poussé de ses relations avec «l’Algérie qui est un pays important et un partenaire stratégique». Le président français Emmanuel Macron a aussi mis en avant cet aspect lors de sa visite en Algérie. Il en est de même du secrétaire d’État américain Antony Blinken ou du ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, et d’autres responsables étrangers, qui tous soutiennent le rôle central qu’occupe désormais l’Algérie sur la scène internationale et en particulier en Afrique, dans le monde arabe et en Méditerranée.
Par Abdelmadjid Blidi