dimanche , 29 janvier 2023

Une nation unie

Le président de la République a adressé un message écrit au président des Emirats arabes unis, Cheikh Mohamed Ben Zayed Al-Nahyane. Cette missive qui intervient 24 heures après celle adressée à l’émir du Qatar Cheikh Tamim Ben Hamad Al-Thani, participe d’une volonté de l’Algérie de maintenir les liens constant entre les dirigeants arabes. Président la Ligue des Etats arabe, jusqu’au mois de mars prochain, l’Algérie qui joue déjà un rôle essentiel dans le réveil d’un sentiment panarabe, entend renforcer lesdits liens dans le sens de rendre prioritaire des partenariats économiques inter-arabes. Dans le message adressé à l’Émir du Qatar, comme celui envoyé au président des Emirats arabes unies, le Président Tebboune a insisté sur la volonté, la sienne et celle des récepteurs de ses missives, et plus généralement celle de tous les dirigeants arabe de «promouvoir les relations (inter-arabe) et à poursuivre les efforts pour défendre les causes de la nation arabe». Les deux messages qui ont été remis par l’ambassadeur Salah Boucha, en sa qualité d’envoyé spécial du président de la République, ne souffrent d’aucune équivoque, à savoir que le moment est venu pour donner aux sociétés arabes une alternative qu’ils appellent de leurs vœux de plus de 70 ans. Il est en effet question de faire de la grande région du «Croissant fertile» un véritable espace de croissance et donc de bien être pour les centaines de millions de citoyens qui y vivent.
Les souffrances des Palestiniens ne sont que rarement prises en considération par des monarchies hyper riches qui préfèrent placer tout leur argent dans des banques occidentales. Ces mêmes banques qui financent des opérations de vente d’armes à l’Etat hébreux. Des armes qui servent à maintenir les Palestiniens sous le joug du colonialisme sioniste.
Cette aspiration légitime est à portée de main, en raison de la nouvelle conjoncture géopolitique qui met la région arabe au cœur des enjeux du nouveau monde qui se dessine. Il sera multipolaire et très éloigné de la domination américaine. Il va de soi que cette projection se réalisera à long terme, mais pour ne pas rater le train du nouveau monde, les Arabes doivent s’y mettre sans délai. C’est le sens profond du discours de l’Algérie, avant, pendant et après le Sommet de la Ligue des Etats arabes qui s’est tenu à Alger.
Les messages du président de la République sont autant de signaux et le refus du prince héritier d’Arabie Saoudite de normaliser avec Israël, tant que la cause palestinienne n’est pas solutionnée, en est un autre. Il faut dire que les expressions de soutien de l’Algérie sont très appréciées par l’ensemble des peuples arabes. La lutte pour la liberté des Palestiniens passe aussi par l’unité dans l’action économique. c’est ce que craint par dessus tout l’entité sioniste.
Par Nabil.G